Accueil Nos actions Billets d’humeurs & débats
Verbatim à propos du "chateau des Rentiers"
agrandir le texte
retrecir le texte
imprimer cet article
envoyer à un ami

Le 26 juillet 2008, Le Parisien nous révélait que la mairie de Saint-Ouen avait reçu la visite de la Brigade de Répression de la Délinquance Economique ?

Word - 86 ko
Le Parisien 26/07/08

S’en est suivi un débat sur le blog lesaudoniens.com sous l’intitulé « Le château des rentiers » qui promettait de devenir le feuilleton de l’été à Saint-Ouen ! Celui-ci s’est cependant brutalement interrompu …

En réponse au commentaire ci-après de Monsieur Eric PEREIRA

23. Le lundi 28 juillet 2008 à 22:57, par id-stg Dadidadou (post 12)

Votre proximité avec certains (anciens) élus semble parfois vous égarer. Je vais essayer de vous en dire "un peu plus"…
Avant d’être élu - et après - je demeure pour l’utilisation du droit de préemption (avec un certains nombre de précautions). En faire un sujet tabou à Saint-Ouen il y a un pas… que vous franchissez allègrement.
Désolé je n’ai pas adhéré au parti des petits propriétaires, ni à une quelconque succursales locales de l’UMP qui fait de la préemption ou de l’expropriation son fond de commerce.
Je reste un citoyen vigilant combatif et accessoirement un professionnel de l’urbanisme.
L’idéal « politiquement » (et non « juridiquement »), si on veut utiliser ce droit pour peser légitimement sur les prix, c’est qu’il y ait au moins un accord majoritaire de gauche (objectifs, niveau de prix, type de bien, traçabilité, effets pervers…) et que quelques uns ne décident pas seul sans aucun contrôle ni gardes-fous. Rien de plus, rien de moins.
Sauf erreur cela n’était pas, aux dernières nouvelles, tout à fait le cas à Saint-Ouen.
Pour l’affaire qui défraie la chronique s’il s’agit de problèmes comme vous l’indiquez « de légalité des actes administratifs » (blog soignetagauche.fr) cela pourra sans doute « s’ajuster » sur le plan juridique au niveau communal pour poursuivre d’une manière ou d’une autre la lutte contre la spéculation. Les municipalités de gauche successives ont su se débrouiller même dans des contextes hostiles.
Ce que je ne comprends pas très bien c’est pourquoi ce n’est pas simplement le « contrôle de légalité » ou le « tribunal administratif » qui interviennent mais la Brigade de Répression de la Délinquance Economique (BRDE). Mais après tout je ne suis ni juriste, ni policier, ni comme vous fonctionnaire territoriale et certaines choses m’échappent.
Donc comme vous le préconisez « wait and see ! »
A bientôt

William Delannoy a souhaité interpeller l’ancien élu de Saint-Ouen qui fustige le droit de propriété tout en se gardant bien de préciser qu’il est lui-même propriétaire dans une coquette résidence audonienne … Toutefois, le « webcenseur » du site lesaudoniens.com, OD (adhérent UMP, en négociation avec le PS) ne voulant pas risquer de détériorer ses bonnes relations avec Eric PEREIRA, n’a pas mis en ligne la totalité du message et notamment l’adresse de cette belle réalisation sur Saint-Ouen.

William Delannoy, n’ayant, lui, rien à cacher, communique aux internautes l’intégralité de son commentaire :

38. Le mercredi 30 juillet 2008 à 13:27, par William Delannoy : un affreux spéculateur
@ M. Eric Pereira, soigne ton portefeuille !

Cher propriétaire, cher voisin du 25 rue Kléber,
C’est avec étonnement que je constate que vous assimilez les petits propriétaires à l’UMP. Les nouveaux audoniens, que vous stigmatisez, seront contents de l’apprendre !
Mais je confirme qu’en ce qui vous concerne, vous n’êtes pas membre de cette formation politique, bien que vous en ayez pourtant toutes les qualités que vous dénoncez dans votre précédente réponse.
Je ne reviendrai pas sur le ton méprisant que vous employez à l’égard de ces petits propriétaires, il vous a caractérisé durant toute la précédente mandature lorsque vous étiez aux commandes du développement économique sur notre ville.
Il est vrai que sur les fonds de commerce vous êtes beaucoup moins spécialiste, vu le triste état du commerce local, et certainement meilleur dans le développement du parc locatif privé.
Vous voyez, les raccourcis, tout le monde peut en faire et la démagogie n’apporte rien à la démocratie.

©rédactionnel : audonien.com août 2008

Envie de réagir à cet article ? Envoyez vos questions, commentaires via notre formulaire contact

logo
Video

logo
Agenda
ecitoyen
Newsletter
Inscrivez-vous à notre lettre d'unformation
 
facebook   facebook
Audonien enchaine
Archives
Association
Plan du site
Contacts
Mentions légales
Liens