Accueil Nos actions Billets d’humeurs & débats
YES, WE CAN !....
agrandir le texte
retrecir le texte
imprimer cet article
envoyer à un ami

Un nouveau messie nous est arrivé !…. Marchera t-il sur l’eau ?

Mercredi 5 novembre, sur France Info, un chroniqueur (dont je n’ai pas entendu le nom), sceptique sur cet enthousiasme délirant qui s’est emparé de certains après la victoire de Barack OBAMA, s’exprimait ainsi :

« Yes, we can ! Le monde va changer : le paralytique marchera, le pauvre n’aura plus faim parce que le riche lui donnera la pince gauche de son homard, les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de guerre, le PS aura un nouveau premier Secrétaire, etc, etc … yes, we can ! »

Et on peut continuer : Saint-Ouen va aimer son Maire, l’incinérateur ne polluera plus, le quartier des docks sera un paradis terrestre, des crèches fleuriront, la ville sera constamment propre (comme durant les week-ends d’élections), le PCF sera la première force politique de gauche sur St Ouen, YES, WE CAN !

Et le chroniqueur de poursuivre : « Toutefois un messie planétaire qui marche sur l’eau, on a déjà eu ça, et ça s’est plutôt mal terminé, surtout pour lui ! »

Un autre est venu chez nous en 1981 et cela ne s’est pas très bien terminé non plus : beaucoup d’espoir mais plus encore de désillusions ! … La France n’a pas encore soldé les années Mitterrand.

Alors je dirais à tous ceux que l’euphorie des lendemains qui chantent a gagnés : Bravo Barack, Good Luck, but first, WAIT AND SEE !

Je pense en effet que si l’on peut se réjouir de voir se terminer l’ère Bush (guerres+pétrole=$ pour certains et crise financière mondiale pour les autres), et féliciter le peuple Américain d’avoir choisi pour lui succéder un démocrate, jeune, brillant et plein d’ardeur, il faut toutefois raison garder et surtout ne pas tomber dans le piège du communautarisme revanchard, que beaucoup sont tentés de tendre, et espérer que cette leçon de démocratie « made in USA » fasse des émules ailleurs et pourquoi pas en France. Ce qui laisserait supposer que les jeunes français issus de l’immigration se sentent aussi fiers d’être français que Barack Obama s’est senti fier d’être américain !

Pour l’instant nous ne sommes pas si ringards que cela, puisqu’avec Sarkozy les français ont déjà voté pour un fils d’immigrés (hongrois), malheureusement blanc pour certains mais tellement noir à l’intérieur pour les mêmes, qu’ils devront s’en contenter et comprendre que SARKOZY - OBAMA, même combat : « CHANGE THE WORLD » …

©rédactionnel : Chantal Gourdain & William Delannoy novembre 2008

Envie de réagir à cet article ? Envoyez vos questions, commentaires via notre formulaire contact

logo
Video

logo
Agenda
ecitoyen
Newsletter
Inscrivez-vous à notre lettre d'unformation
 
facebook   facebook
Audonien enchaine
Archives
Association
Plan du site
Contacts
Mentions légales
Liens