Accueil Nos actions La Tribune du Maire
Réponse de William Delannoy sur la « polémique » des Restos du cœur.
agrandir le texte
retrecir le texte
imprimer cet article
envoyer à un ami

Vous avez probablement lu ou entendu parler récemment de la « polémique » des Restos du cœur.

En cette période de début d’année, où la plupart d’entre nous sont au chaud, en famille, pendant que d’autres plus malheureux doivent affronter le froid et la solitude, l’instrumentalisation de la misère par les élus de l’opposition à la défaite amère m’est insupportable.

Je m’étais tu jusqu’à présent, pensant que l’intelligence et un certain sens de l’éthique prendraient le dessus, mais la mauvaise foi des élus de l’opposition lors du dernier conseil municipal, relayée par des médias en mal d’information pour alimenter le « feuilleton de l’hiver » sur le dos des plus démunis, m’amènent à m’adresser à vous pour rétablir quelques vérités.

Les Restos du cœur bénéficient d’un soutien indéfectible de la Ville qui ,rappelons le, est la plus généreuse du département de Seine-Saint-Denis (voir encadrés).

Comme chaque année, la municipalité finance et met gratuitement à la disposition des associations qui le demandent des moyens de transport. Cela passe pour la plupart des associations par un dialogue sain et constructif avec les élus qui permet de planifier leurs besoins sur l’année, selon les contraintes budgétaires.

Lias Kemache, adjoint en charge des associations, a donc eu cette discussion, dès notre arrivée, avec Freddy Meyer, responsable de l’antenne Saint-Ouen des Restos du cœur. Freddy Meyer a préféré bénéficier d’autocars loués par la Ville pour des déplacements en bord de mer durant l’été, au détriment des camions pour l’acheminement des marchandises durant l’hiver.

C’est son choix, nous l’avons respecté. Les Restos du cœur sont ainsi organisés, que les ressources, y compris logistiques, de l’association sont mises en commun au niveau départemental, et que chaque antenne locale peut les solliciter à tout moment, notamment les camions.

Il n’y a donc pas de polémique. Je vous laisse lire le courrier que nous avons reçu du responsable départemental des Restos du cœur qui s’étonne, comme moi, de cette manipulation assez médiocre, qui nous fait perdre à tous beaucoup de temps et d’énergie.

Je me suis engagé à faire un don de 2 000 euros aux Restos du cœur et j’ai demandé à Jacqueline Rouillon, conseillère générale de Seine-Saint-Denis et élue d’opposition, de faire de même. Mon chèque est parti, j’ose espérer pouvoir vous annoncer bientôt que celui de Jacqueline Rouillon aussi.

J’ai également proposé de mettre en relation les Restos du coeur avec notre prestataire pour la restauration scolaire, le Syrec, dont certains camions reviennent à vide de Villepinte où se trouve le siège départemental de l’association. La réunion est prévue dans quelques jours.

Ma conception de la démocratie est de laisser chacun libre de ses opinions en veillant à ce que l’information soit accessible à tous et transparente. Je vous invite donc à suivre les échanges du conseil municipal via le site internet de la Ville*, et à lire le journal municipal régulièrement.

Vous m’avez élu pour redresser la Ville, j’y consacre toute mon énergie, ainsi que mon équipe, et soyez assurés que ces tentatives de déstabilisation assez médiocres ne me feront pas dévier de l’objectif que je me suis fixé.

BMP - 1 Mo
BMP - 404.6 ko

Extrait du journal de Saint Ouen Sur Seine N° 106 de janvier 2015

©rédactionnel : audonien.com 31 janvier 2015

Envie de réagir à cet article ? Envoyez vos questions, commentaires via notre formulaire contact

logo
Video

logo
Agenda
ecitoyen
Newsletter
Inscrivez-vous à notre lettre d'unformation
 
facebook   facebook
Audonien enchaine
Archives
Association
Plan du site
Contacts
Mentions légales
Liens